Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 00:25
Petite récap' diapauses
Diapause: pas grand chose à dire de mes colonies en diapause sur mon balcon. Selon les températures extérieures, les colonies sont plus ou moins actives, inactives devrais-je dire. Je veille quand même un peu (normalement les réserves d'eau avec le froid peuvent tenir tout l'hiver) et donne du pseudo-miellat. Si les Temnothorax unifasciatus sont complétement out (elles ont toujours du miel à disposition au cas où un réchauffement se produirait); pas âme qui bouge la moindre antenne, il n'en est pas de même pour mes Lasius et mes Formica lusatica; il y a toujours une ou deux ouvrières courageuses ou affamées qui fourragent. Globalement, le comportement des colonies reste le même; elles s'agglutinent autour de la gyne, à défaut (quand il y a beaucoup d'ouvrières) entre elles et restent immobiles (pourquoi perdre inutilement des calories alors qu'il n'y a rien à faire). Cela devient pour moi une routine, même plus peur, puisque c'est la deuxième année que je procède ainsi, mais je conçois que ce soit déroutant pour un débutant et elles me manquent, surtout mes Lasius emarginatus, j'ai tout de même un lien affectif particulier avec cette colonie...
Mise en diapause: et oui, elles aussi me quittent momentanément...souhaitons une douce diapause à mes deux colonies de Lasius flavus dont une est particulièrement populeuse, une fondation de Lasius cf niger. Ces trois colonies sont dans des modules de fondation polonais (pour ceux qui suivent) dont l'inconvénient est tout de même la faible autonomie de la réserve d'eau. J'ai donc tout intérêt à faire attention. Camponotus cruentatus aussi, direction le sommeil hivernal; je ne vais pas tenter le diable avec des camponotus. Je vous rassure, la transition ne sera pas brutale pour la bonne et simple raison que toutes ces demoiselles étaient dans ma cuisine tout contre l'aération basse, donc déjà en contact avec des températures parfois assez fraiche, surtout quand il y a du vent (on aime bien le vent sur Lyon, moi moins mais bon...) et qu'il s'engouffre par cette aération.

Partager cet article

Repost0

commentaires

myrmica 90 05/11/2009 12:10


Combien d'ouvrières pour ta plus grosse colonie de flavus?


etii 05/11/2009 16:29


Une trentaine qui désormais prennent le frais sur mon balcon pour une durée indéterminée.
Coeurdi@ - Thierry