Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 00:05
Lasius sp: toujours ma mémère qui connait vraiment une croissance exponantiel ! Non seulement le nombre de cocons est impressionnant mais la gyne a fait une ponte non moins importante. De toutes les gynes que j'ai eu, c'est certainement la plus rapide. Je dispose encore la nourriture dans le tube, ce qui devient compliqué vu le nombre d'ouvrières (environ 17 !): ouverture du tube = fuite à l'extérieur des ouvrières. Il faut donc être rapide :o)
Camponotus cruentatus: elles aussi continuent leur petit bonhomme de chemin avec une quatrième ouvrière au sein de la colonie. Là aussi, j'ai eu peur (je deviens parano des Campo) en voyant la gyne trimbaler entre ses mandibules un truc inerte qui était un imago à qui il fallait enlever la peau de la mue. D'ailleurs, les imago de cette espèce sont déjà d'un noir charbon à leur sortie de cocon. Je ne sais pas si j'aurais d'autres pontes, le timing jusqu'à l'automne commence à devenir un peu court tout de même, même pour une fourmi méditerranéenne. En un mois et des brouettes, cela reste faisable il me semble, tout dépendant du nombre de brouettes. A voir donc...de toute manière, il me reste encore des cocons.
Pogonomyrmex occidentalis: elle a eu droit à une mouche bien grasse sortie du congélateur de ma dernière production de la semaine dernière (c'est ausi du non stop pour le passage d'asticots aux mouches pour nourrir mes colonies - heureusement que le rayon pêche de mon Carrouf en vend encore). Je verrais à la coloration des larves si elles ont eu une ration de cette provende. Ces dernières ont eu droit à un truc extrudé (c'est contenu dans le mélange pour perruches que je donne à mes granivores - cela doit être à la carotte il me semble) ce qui leur colore l'estomac en orange. Je vais faire attention avec le don d'insectes, je me méfie un peu. Je ne voudrais pas qu'il vienne à l'idée de la gyne des envies de viande et qu'elle me boulotte des larves aussi bien avancées.
Lasius emarginatus et Lasius niger: je parle peu de ces deux colonies car elles sont dans une routine que je connais bien. On sent tout de même que la saison avance. Elles ont des fringales de sucre (miellat) importantes (les stocks vont être constitué petit à petit au sein de la colonie) et elles se speedent le jonc pour que les larves se transforment avant les premiers froids. Car comme dans la fable du célèbre auteur, la fourmi est prévoyante. C'est cependant plus flagrant chez niger. Mes emarginatus devraient avoir des larves qui font faire un "second tour de cadran" autrement dit qui devraient connaitre une seconde diapause ! Les gynes des deux colonies ont fait une petite ponte, histoire d'être prêtes au printemps et de ne pas perdre de temps. Je tâcherai de faire des photos de ces deux colonies que je montre désormais assez peu, promis.

Partager cet article

Repost0

commentaires