Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 11:13
Camponotus nicobarensis: elles se sont fait une belle échappée (du coup, j'ai planté Maureen sur MSN). Ce n'est que de ma très grande faute. Sur les côtés de l'ADC, il y a deux trous et forcément des bouchons en silicones, ouais, c'est pour la théorie, en pratique, il y en a un qui était mal fixé et qui s'est barré: créant ainsi une vraie autoroute et elles ne se sont pas gênées...et qui s'est-il qui a minuit a coursé du Camponote, c'est bibi !!!! J'ai utilisé mon aspirateur à bouche, qui schlingue le caoutchouc d'ailleurs: une ouvrière en a été très imprégné - pourquoi elle plus qu'une autre, je ne sais pas, surement à force de l'utiliser - ce qui lui a valu d'être attaquée et tuée par ses soeurs ! A décharge pour elle, les Camponotus sont vraiment très sensibles tant pour ce qui est de l'odeur coloniale que pour ce qui est de l'odeur individuelle, plus que les autres espèces je trouve (pour les néophytes: les fourmis font quasiment tout à l'odorat et comme, cela ne vous aura pas échappé, elles n'ont pas de narines, leurs deux antennes leur servent de nez). J'en ai récupéré une quizaine, pensant être tranquille, grave erreur !!! Quelle ne fut pas ma stupéfaction en observant mes Temnothorax nylanderi de voir mes petites (elles ne sont quand même pas énormes) thaïlandaises réfugiées dans la réserve d'eau: 9 ouvrières, 1 major et...je vous le donne en mille des OEUFS portées avec amour, comme il se doit, par une des ouvrières. Ne me demandez pas si c'est oeufs sont du couvain enlevé à la colonie d'origine ou c'est une ponte récente de ces fuyardes, je n'en ai pas la moindre idée. Au regard de la distance qui sépare les deux nids, je penche pour la deuxième hypothèse. J'ai récupéré 3 ouvrières de la réserve d'eau (tu parles d'une partie de plaisir: un rubik's cube est plus facile et je déteste ça) et tenterai le reste demain. Quelle galère !!!!! Bref...
Lasius cf niger: mémère est toujours bien sagement avec son couvain. Qu'elle reste ainsi, cela me va fort bien !!! J'adore les gynes en cours de fondation, veuillant maternellement sur leur progéniture. Cela ne dure qu'un temps et le geste n'a rien de gratuit: c'est pour mieux se la couler douce avec tout une armée d'ouvrières à leur service !
 

Partager cet article

Repost0

commentaires