Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 12:11
L'insecte (même si ce n'en ai pas un: un article en lien) que je n'aime pas par dessus (et par en dessous aussi voir PIRE) TOUS, l'araignée ! Surtout quand la dite bestiole est de taille aussi respectable, ce n'est pas la plus grosse que j'ai trouvée, dans le style petite mygale, il y a pire !! Ce que cela peut être effrayant d'allumer une pièce, de marcher avec ses petits pieds nus et innocents et de voir un truc vous galoper soudainement entre les orteils. J'ai un reste de bonne éducation et je ne suis pas une fifille donc je n'hurle point mais franchement entre l'envie brusque "toi t'es morte !" et les poils (y en a pas mal) qui se hérissent sur tout le corps. Dieu merci, je n'ai pas encore l'âge d'être cardiaque. Cette chose fort poilue s'est pris un coup d'éponge sur la tronche et direction le congélateur pour finir de la tuer sans l'abîmer. Car qui s'est-il qui s'est régalé avec toutes ces bonnes protéines ? Mes Camponotus maculatus...j'ai pensé qu'au regard de la taille fort respectable d'une telle provende, mes africianes étaient les plus aptes; elles ont un diplôme d'ogritude alimentaire. J'ai été bien inspiré (je les connais aussi mes choupettes à moi que j'ai hein), elles n'en ont fait que quelques bouchées ou n'ont point boudé leur plaisir. Les humains mangent bien des crabes, pourquoi les fourmis ne se régaleraient-elles pas d'une araignée, c'est la même famille (arachnides). BEURK....
Les fourmis n'ont pas toujours le compact dans les oscelles !! Il faut dire aussi (circonstance atténuante et non aggravante m'sieurs 'dames les jurés) que c'est le plein boum chez Lasius, beaucoup de larves affamées donc beaucoup d'ouvrières excitées (imaginez-vous devant une Häagen dazs par une chaude après-midi bien glandouilleuse comme il est bon d'en avoir). Et quand elles ne se sentent plus de joie, (youpi youpi il y a du miam miam) elles s'imaginent pouvoir faire passer un éléphant à travers un petit trou de souris. Que neni mes chéries, la mouche était bien trop grosse pour passer dans le tuyau qui relie l'aire de fourragement (ADF pour les non-initiés) et le nid. En cliquant sur la photo, vous verrez également quelques choupettes se désaltérant avec du miellat artificiel (un mélange destiné à substituer le miellat de pucerons et constitué de, pour ma part chacun ayant sa petite recette, miel + lait + sirop d'érable + nectar + quelques vitamines et minéraux en poudre).
La pouponnière: en l'occurrence 5 reines en train de fonder chacune sa colonie. Je me demande encore ce que je vais pouvoir en faire finalement, je recueille, je fais fonder et après je suis un peu emmerdé: qui va donc les adopter ?? Il y a deux gynes Lasius flavus dont une a déjà ses premières ouvrières, l'autre bulle affreusement depuis bientôt 6 bons mois malgré une ponte qui a fini dans son estomac (mauvaise mère !!! Si elle avait eu un congélateur celle-là, elle aurait fait un déni de grossesse). Une Aphaenogaster dulcineae (ouep, dulcinée en vrai français de France) avec quelques larves (pas une rapide celle-là), et deux reines inconnues récoltées par mes bons soins dans le coin dont une Lasius cf niger et une Lasius sp (pas la moindre idée).

Partager cet article

Repost0

commentaires