Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 09:59
Lasius flavus: deux jours dans le nouveau nid et déjà 2 ouvrières mortes engluées dans le miellat !!! Je n'ai pourtant rien fait de plus ou de moins que quand elles étaient en tube. Heureusement que j'ai eu des naissances et que j'ai des cocons...j'ai essayé de répéter 20 fois de suite "putain" histoire d'empêcher la malédiction flavus de revenir, on verra bien comment je m'en sors ! Si elles n'étaient pas aussi ravissantes avec leur couleur or, il y a belle lurette que j'aurais abandonné. Je me suis pourtant motivé avec une colonie polygyne !!! Quoi que...selon l'adage: "les cons insistent toujours, c'est même à cela qu'on les reconnait".
Formica lusatica: opération ménage de l'ADF ou la fable de la course poursuite entre le camion benne et la ménagère de moins de 50 ans: plus je vide le dépotoir (oui oui, le camion benne c'est moi, vous croyez quoi ?), plus elles le remplissent. Elles continuent leur destruction méthodique de la semelle absorbante et elles en mettent plein l'ADF. J'ai donc passé l'éponge, ce qu'elles détestent. Non pas tant à cause de l'invasion d'un corps étranger et humide (rappelez-vous, ce sont des filles faciles à la démographie galopante) mais sur la suppression des pistes odorantes. Mes Lasius emarginatus me font la même chose: elles fuient et attaquent (selon l'humeur) puis envahissent en grand nombre leur territoire histoire de le reconquérir chimiquement.
Cataglyphis velox: les espanges sont des cochonnes (vous en doutiez ?). Il faut voir comment elles explosent littéralement une mouche: les pattes, la tête, le thorax, le gastre, les ailes...on est loin de la chirurgie de précision. Et bien entendu, l'ADF devient vite maculée de toutes sortes de morceaux. Elles se constituent également un garde-manger. J'ai d'abord cru à un dépotoir propre au nid comme le font les Crematogaster mais non, elles se font bien des réserves de nourriture. La grappe d'oeufs est de bonne taille et est toujours entre les mandibules protectrices d'une ouvrière, je pense que c'est afin d'être protégée de la chaleur du sol du nid. J'ai hâte de voir les larves, elles sont assez mobiles du peu que j'ai pu voir sur un site de partage de vidéos.
Camponotus fellah: il me semblait bien qu'elles fourrageaient plus ! J'ai enfin deux larves. Je présume que les 30°C que nous avons eu dans la région ne sont pas étranger à cet état de fait. Pas de chance, il refait mauvais et plus froid. Il faudrait que je leur fasse partager la chaleur diffusée par la lampe de bureau de mes Cataglyphis...encore une installation à la mort-moi-le-noeud en prespective.
Ponera coarctata: rien de bon n'arrive...pas de ponte, pas de couvain et des ouvrières qui meurent de leur belle mort.  Et les fortes chaleurs de ces derniers temps n'ont rien arrangé. Pourtant elles fourragent, mangent mais cela s'arrête là. Je vais me prendre un bon rateau dans la face !!!!

Partager cet article

Repost0

commentaires