Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 12:36
J'ai un peu négligé mon blog !! LOL. Quoi qu'un jour sans billet n'est pas la fin du monde...
Crematogaster scutellaris: les pompom girls se portent bien, avec au compteur 90 choupettes !! Par contre, elles sont toujours aussi crados. Entre les miettes de nourriture qu'elles entreposent dans la salle principale du nid et les morceaux de cadavres dispersés ça et là...et je ne parlerai pas des mouches explosées en mille morceaux qu'il y a dans l'ADF que j'enlève tous les 2 jours à peu près.
 
Temnothorax unifasciatus: je leur ai changé leur ADF, l'ancienne était sale, peu pratique et l'huile de paraffine servait d'anti-évasion, avec des coulures absorbées par le sable (heureusement !!). Cette ADF provisoire qui durait était de plus une vraie passoire (je ne peux m'en prendre qu'à moi-même, c'est moi qui l'avais faite). J'ai donc récupéré le château fort qui servait d'ADF à mes deux colonies de Temnothorax nylanderi, que j'ai préalablement séparée, et dont le téflon recouvre le plafond périphérique de cette ancienne boite Ferr*ro.  Au regard de la taille de la colonie, ce ne sera pas du luxe !!! Difficile de les compter ou de prendre une photo correcte, elles se sont étalées sur les 6 côtés du nid, à la recherche de chaleur je présume. Elles sont vraiment pépère tranquilloutes. J'ai quand même des ouvrières de grandes tailles; cela se voit qu'elles sont en élevage et bien nourries. Il y a donc un polymorphisme chez les ouvrières.
 Oui oui, la violette n'a rien à voir avec la choucroute (y avait un trou inesthétique), c'est histoire de meubler un peu. Il s'agit de Viola hirsutula, une nord-américaine dont le feuillage veiné de bordeau est un ravissement !
Temnothorax nylanderi: comme je le disais, j'ai séparé les deux colonies (franchement c'était une ânerie de ma part; il y avait 30 cadavres dans l'ADF et le plus lourd tribu a été payé par la plus vindicative, autrement dit la plus populeuse sans qu'une des deux sorte gagnante: elles ont grosso merdo le même nombre d'ouvrières désormais, la seule différence réside dans le couvain, plus important sur l'ancienne grande colonie). Rien de bien particulier sinon que je leur ai refait une ADF pour l'une, plus petite et avec aussi une boite de rochers Ferr*ro et aussi du téflon en anti-évasion, et que je propose l'autre en don. J'ai toujours mon ouvrière entièrement jaune parasitée par un cestode d'oiseau. C'est vraiment difficile de les différencier des unifasciatus...le trait noir est plus large mais de peu finalement...
 
Camponotus truncatus: hé hé, leur nid étant arrivé de matin avec ma commande anglaise (un autre post arrive) je les ai déménagées. je ne dois pas être à même de distinguer la gyne des major tellement la différence est mince et ma vue basse. J'espère que le cyclants leur conviendra...il ne reste plus qu'à attendre les pontes, se sera le signe que tout va bien. Il y a finalement 40 ouvrières !!!! Elles se cachaient bien...elles ont une faculté à se faufiler dans n'importe quel petit espace, quitte à se coincer.

Partager cet article

Repost0

commentaires

fourmika 17/05/2009 10:41

Eh bien pour une fondation elle est bien garnie ta colonie de truncatus et j'ai pris la deniére de chez ants kalytta pour me consoller de ne pas pouvoir acheté une colonie de Albosparsus .

etii 17/05/2009 10:50


Ouep...les fondations devaient dater un peu et avec le temps elles sont devenues des colonies ! je ne vais pas m'en plaindre, loin s'en faut. Reste maintenant à la faire se développer, ce qui n'est
pas chose facile.
Coeurdi@ - Thierry