Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 11:02
Le vilain gros/grand mot !!!! Donc l'anthropomorphisme est l'attribution de caractéristiques comportementales ou morphologiques humaines à d'autres formes de vie et avec ce blog, je suis un adepte inconditionnel, surtout parce que cela m'amuse et que mes fourmis stimulent mon imagination parfois débordante (rassurez-vous, je vous en épargne pas mal - j'ai parfois pitié des lecteurs LOL).
----------------------------------------------------------
Formica lusatica: j'ai eu droit aujourd'hui à une grande "cérémonie mortuaire". Quand une ouvrière décède au sein du nid, je ne m'en rend pas forcément compte hormis quand elle est conduite au dépotoir, quand c'est dans l'ADF, c'est plus compliqué, autrement dit quand elle est "fraichement" morte (!!!). Les ouvrières l'entourent, la tâtent délicatement avec leurs antennes, la lèche parfois. On dirait qu'elles hésitent entre réanimation et interrogation sur la conduite à tenir: s'assurent-elles que l'intéressée du moment est vraiment morte ? Qu'elle n'a pas juste besoin d'une petite trophallaxie ? On pourait presque les croire dans une cérémonie mortuaire. Amusant un tel comportement chez un insecte (plus courant dans le règne animal et principalement chez les mammifères). Cela m'a fait penser (si si, cela m'arrive parfois) à ces reportages sur les premiers hominidés et ce qui les a conduit à enterrer leurs morts lors de cérémonies !!!! Est-ce une nécéssité "hygiènique" ? La prise de conscience de soi ? C'est surement très complexe et loin de moi l'idée de sortir une vérité ou une preuve scientifique (pas l'objet de ce blog, je le rapelle) mais en regardant mes Formica, qui je le rapelle, sont assurément le genre le plus évolué chez les fourmis, je me suis demandé si finalement la "codification" de la mort n'était pas tout simplement un effet de la vie en société...la nécessité pour être et vivre ensemble d'avoir des comportements commun répétés qui dépassent la simple imitation comportemental de l'instant...cela pourrait être un petit débat philosophique !!!! Mais je conçois tout à fait que cela ait pu stimuler un auteur comme Werber...
Camponotus lateralis: 12 ouvrières aujourd'hui !!! Le cheptel commence à avoir de la gueule ! Une ouvrière est en train d'être sortie de cocon alors qu'elle n'est même pas colorée...étrange, d'habitude elles attendent vraiment la dernière ligne droit. Au début j'ai cru qu'elles me boulottaient une nymphe, mais NIET. Autre élément étrange, les jeunes ouvrières dont la coloration n'est pas finie fourragent ou explorent le nid, chose que je n'avais jamais observé chez les imago de d'autres espèces. Si au moins elles avaient faim, je comprendrais mais elles ont de bons gastres bien pleins...
The end

Partager cet article

Repost0

commentaires

Grey 14/05/2009 19:33

Peut être une très bonne vue, mais tout est relatif étand donné qu'elles voient 4 fois moins bien que ces tropicales Qu'appelles tu "odorat" ?

etii 14/05/2009 21:36


Tu préfères "sens olfactif" ?!
Pour revenir sur la conscience de soi que n'aurait pas les fourmis sinon le modèle sociétaire auquel elles appartiennent s'écroulerait...on cite souvent le sacrifice d'un individu ou profit de la
colonie.
Je réfute Se défendre et défendre les siens est très commum. Nombre d'animaux le font. Embête une chienne et ses petits et
tu verras le résultat, instinctivement, elle défendra ses petits ou sa meute autrement dit les siens. Beaucoup d'animaux le font. En quoi est-ce la manifestation du absence de conscience de soi
??
En fait, c'est notre analyse d'humain vis à vis de nos connaissances d'humain qui fausse la chose. Homo sapiens est un des rares animal à s'affranchir de ses instincts au profit de l'éducation (de
l'oeuf à l'imago il y a combien ? 15/20 ans ?), chose que ne font pas trop les animaux. C'est le seul à être un animal "social" mais à s'affranchir de la vie en société...
Coeurdi@ - Thierry


Grey 14/05/2009 16:40

Observes certaines espèces exotiques lignicoles, qui chassent à vue ... Elles possèdent 1/5 de notre vue mais voient bien quand même ... @ suivre pour la conscience ;)

etii 14/05/2009 18:30


Mais que voient-elles au juste ? Ne chassent-elles pas sur une bonne perception du mouvement, l'odorat faisant le reste
Mes Formica aussi ont une excellente vue !!!
Coeurdi@ - Thierry


Grey 13/05/2009 15:21

Ok ^^Désolé pour les polices de mon premier mess, je n'ai pas pau les changer :s Là ça fait un peu kitsch :s

etii 13/05/2009 22:53


Cela donne un certain genre Moi non plus, je ne peux absolument rien modifier aux messages postés...j'accepte ou je
latte.
En fait, c'est sur la problèmatique "conscience de soi" que je bute un peu...on ne peut pas utiliser la technique du miroir pour les fourmis vu que le sens le plus développé est l'odorat et non la
vue. Franchement, plus je les observe (surtout Formica) et plus je doute...
Coeurdi@ - Thierry


Grey 12/05/2009 19:36

Salut !Bon, autant que je le dise de suite : ce blog est toujours aussi intéressant à lire, là on dépasse le cadre de la simple vie de quelques colos, mais on explore carrément la vie de nos insectes favoris ... Chapeau pour ça etii, une fois de plus tu prouves que t'en as dans le bide, et ça a vraiment la classe.Perso, je vais juste essayer d'apporter ma petite pierre à l'édifice, malheureusement je ne peux pas vraiment me caler sur ta théorie Voici les phrases qui m'ont à la fois interpellées et relativement fascinées de tant de réflexion :"S'assurent-elles que l'intéressée du moment est vraiment morte ? La prise de conscience de soi ? La "codification" de la mort n'était pas tout simplement un effet de la vie en société...la nécessité pour être et vivre ensemble d'avoir des comportements commun répétés qui dépassent la simple imitation comportemental de l'instant..."La prise de conscience de soi : je ne pense pas qu'il s'agisse de cela, pour argument je citerai simplement le fait que les fourmis n'ont pas conscience d'être en face d'elles mêmes lorsqu'elles voient (pour celles qui ont de nombreuses ocelles) leur reflet dans une goutte d'eau. Cette prise de conscience semble n'être à vrai dire présente que chez un nombre restreint d'espèces, hominidés, primates et pas mal de mammifères, puis quelques minorités comme chez nos amis à plumes. Il est difficile d'imaginer qu'un jour le groupe des hyménoptères prendra conscience de sa propre présence, et que chaque membre d'une colonie fourmi aura conscience de son existence, sinon le modèle sociétaire qu'elles ont mis en place s'effondrerait comme un château de cartes : à partir de la reconaissance du "moi", une fourmi se sacrifiera t elle aussi facilement qu'avant pour ses consoeurs ? Pourquoi moi et pas une autre ? Cette prise de conscience serait donc, de mon point de vue, synonyme de mort du concept de superorganisme inhérent à la vie des formicidés, et par conséquent la mise en place d'une nouvelle organisation fondamentalement différente de la leur aujourd'hui, qui pourrait être un énorme pas en arrière du point de vue évolutif, comme une organisation humaine ou de guepes solitaires ... Organisations imparfaites dans le sens ou elles ne sont pas des "eusociétés". Quoi qu'il en soit, un processus long de dizaines de millions d'années au minimum ... Mais on ne sait jamais, les dauphins sont bien revenus à l'eau après avoir gouté la vie terrestre Petite anecdote plus concrète enfin, la mort d'une fourmi n'est détectée que plusieurs jours après le véritable décès étant donné que ce sont des molécules cuticulaires semblables aux phéromones de pourrissement chez l'humain qui sont responsables de l'attention que portent les consoeurs au décès en question A pluche

etii 13/05/2009 00:11


"la mort d'une fourmi n'est détectée que plusieurs jours après le véritable décès"
-> Nope, là je ne suis pas d'accord !! Chez Formica, c'est beaucoup plus rapide, dès que la fourmi est morte donc immobile et recroquevillée.
Pour le reste, je te laisse libre :-) Et en plus je n'ai pas le temps
Coeurdi@ - Thierry