Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 00:02
Formica lusatica: les morfales m'ont siphonné deux gamelles de miellat artificiel, les goulues ! Certes, elles ont une circonstance atténuante, les sollicitations perpétuelles des mâles (encore plus ivrognes de sucre qu'elles). Quand une ouvrière a faim et veut se faire nourrir, elle sollicite, à coup d'antennes sur la tête d'une autre, une trophallaxie (Oh ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, vomis-moi dans la bouche !). Les mâles quant à eux, sont plus cavaliers, non seulement ils demandent de façon classique mais en plus ils tapent rapidement avec leurs pattes avants la tête de la donneuse (à la manière d'un boxeur). J'ai encore attrapé 4 mâles aujourd'hui (c'est intéressant ses sorties en plusieurs vagues) qui se baladait frébrils dans l'ADF du nid (de vrais zizi sur pattes: sexe SEXE). N'ayant pas eu à coeur de les éliminer, je les ai relâché dehors (un temps de chien), avec le froid qui fait, cela revient au même; je ne donne pas cher de leur chitine. Il vont mourir avant de se sentir frustrés les pauvres. Pour la petite histoire et au cas où vous l'auriez oublié; l'extase amoureuse est un acte unique et mortel chez Formica, en effet, le papa fourmi laisse ses petites affaires dans la cavité intime de maman fourmi (Freud aurait été tout chose d'une telle illustration du mythe de la castration). Franchement, on se plaind parfois, mais qu'il est bon d'être Homo sapiens et pas Formica lusatica ou autre. Donc pour revenir à un décompte, il reste 5 mâles au sein de la colonie, du moins 4 de vivant car j'en ai un sur le dos qui se fait sucer l'hémolymphe par ses soeurs (les cannibales !!!). Entre deux maux lequel faut-il choisir: se faire manger par ses demi-soeurs ou se la faire couper net en plein orgasme ? Deux petites photos misérables ou miséreuses (cela ressemble vraiment plus à de la guêpe qu'à de la fourmi):
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/formic38.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/formic39.jpg

Camponotus lateralis: j'adore les imago !!! Ils sont d'une gourdasserie (un ch'tit néologisme au passage) à toute épreuve; se ramassant à chaque mouvement mal assuré. J'en ai un nouveau chez mes lateralis qui a décidé de prendre une bonne assise, surement pour me faire mentir. La gyne, qui a bien honoré la colonie d'oeufs nombreux (c'est sa seule vocation: pondre) est très branchée tête-bêche, ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas: une nostalgie passée des culbutes aériennes qu'elle faisait quand jeune et naïve elle voltigeait dans les airs répendant des phéromones attractives ? Pauvre choupette qui ne reverra plus le loup et elle en a pris pour 20 ans grosso modo. L'unique anomalie ou mâle de la colonie (première photo au centre) a toujours ses moignons d'ailes. Il a un comportement assez étrange et agit presque comme une ouvrière en cagolant le couvain. Ou il se la joue fine (un malin) et se camoufle ainsi, ne voulant pas éveiller les soupçons sur son appartenance à un genre masculin guère apprécié les ouvrières ou alors il est un peu transexuel sur les bords. Le camouflage doit être bon car j'ai même eu une ouvrière qui s'attardait sur ses deux embryons d'ailes comme pour lui enlever ce truc en trop...bizarre de bizarre, vous avez dit bizarre ?! Tiens, comme c'est bizarre...franchement, se les faire couper, c'est moyen, il pourrait protester un peu !!!!!
The end

Partager cet article

Repost0

commentaires

myrmica 90 02/05/2009 22:02

Salut vraiment ta petite colonie de latteralis est superbe , et comment vont tes pomera coarctata ?

etii 02/05/2009 22:12


Billet suivant, publication programmée à 00:02 !
Coeurdi@ - Thierry