Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 10:05
Temnothorax unifasciatus: chose étrange, j'ai deux gynes dans le nid, toujours ensembles, sans ailes et qui se font gaver jusqu'à la chitine (l'os y a pas !), je n'ai jamais vu une telle physogastrie chez ces dames, elles vont finir par exploser. Je pensais que les ouvrières allaient les chasser ou les emmener à l'extérieur du nid, il n'en ai rien. Ces deux donzelles se font même prêter allégeance par des ouvrières qui les encerclent pacifiquement. Leur nid (un Antsbuilding) dispose de trois compartiments (l'étage du haut pour la colonie avec gyne et couvain,  l'étage du milieu et du bas ne servent pas à strictement dire) et ces deux gynes sont dans celui du milieu, je me demande si elles pourraient fonder directement une nouvelle colonie dans ce dernier, en plus à deux gynes. Bizarre...à moins que cette histoire finisse mal...
Vous faites comme d'hab', vous plissez les yeux et faites travailler votre imagination que diable !! J'ai des circonstances atténuantes votre honneur, les parois sont sales !!!

Il fait qu'est-ce qu'il peut l'gars et il peut peu.
Si les Temnothorax ne sont pas des fourmis très agressives, elles savent néanmoins témoigner leur hostilité envers des gynes, ailées ou pas d'ailleurs, en témoignent les cadavres de ces dernières que j'ai retrouvé dans l'ADF. Dans le nid par contre, il est vrai que c'est plus compliqué. En installant mes deux colonies nylanderi dans leurs nids respectifs, j'ai commis quelques erreurs (je l'aurais bien fait à l'odeur coloniale mais je n'ai pas les nasaux aussi fins qu'elles) mais l'observation vaut son pesant d'or finalement. Cela se déroule en 4 étapes:
  • l'identification: je te sens, je te resens, je te reresens (tu pues pas bon toué !)
  • l'agressivité à strictement dire: pas vraiment "méchant" mais façon de comprendre "dégage de là"
  • le portage: je t'accompagne à la sortie (sauf que les nids étaient bouchés donc sans sorties)
Finalement, je présume que les deux ouvrières étrangères ont été adoptées, je n'ai ni cadavre, ni mise à l'écart, ni ouvrière cherchant à fuir avec désespoir, ni bataille...comprend qui peut ?
Camponotus maculatus: la colonie continue sa croissance, j'ai plusieurs naissances par jour; les imago se reconnaissent à leur couleur jaune très pâle, avant de prendre une couleur miel plus caractéristique de l'espèce. Je dois avoir 4 à 5 naissances par jour, pas facile de les compter car les imago se cachent rapidement.
Je n'ai que deux castes:
  • les ouvrières classiques dont la taille varie assez peu en fait et avec une couleur uniforme des antennes au gastre
  • les major à strictement dire (avec de grosses têtes noires)
Je n'ai que 3 ouvrières qui ne correspondent pas à ces deux normes sur à peu près les 600 individus que comptent la colonie: 2 ouvrières que je qualifierais de media; leur tête est effecitvement sombre et 2 fois plus large qu'une ouvrière classique mais 3 fois moins large qu'un major et une ouvrière avec un gastre de major (taille imposante et coloration de major - deux bandes noires) mais avec une petite tête de linotte (comme meuhoua), NON, une petite tête d'ouvrière. J'en conclue donc que je n'ai que deux castes d'ouvrières et 3 anomalies, soit 0,5% d'erreur, car pour moi cela reste des erreurs/anomalies (appelez cela comme vous voulez) et non une volonté délibérée de faire une caste !!!
Si le nouveau nid, que je leur ai confectionné avec mes mains à moi que j'ai (merci Ferr*ro), est vaste, il ne me permet pas de faire de belles photos. J'ai perdu au change. Mais contrairement à mes Lasius (niger et emarginatus) chez qui la gyne contrôle les pontes mine de rien mine de crayon, ma gyne maculatus ne semblait pas l'entendre de cette oreille. C'est un peu crados comme images mais donne une idée...moins pire que celles plus haut finalement (photos avec flash et mon petit numérique à 80€).
Ponera coarctata: des nouvelles (cela ne vous aura pas échappé que les deux photos en haut à droite ne sont pas du Camponotus africain hein) !!! Niark niark niark. Il va falloir que je l'écrive 20 fois avant de retenir le nom de l'espèce, si je le retiens un jour (je sais, petite mémoire mais les barettes de même fonction n'existent plus pour mon modèle, dépassé qu'il est). 30 ouvrières et 2 gynes qui d'ailleurs, soit dit en passant, sont très difficiles à identifier ou distinguer. Je ne me la suis pas faite à l'aventure et j'ai acheté avec le nid dédié à cette espèce chez le même fournisseur alias Fourmis.fr , tant qu'à faire !!! Le nid est aussi petit qu'elles  (au moins, cela ne me prendra pas trop de place) et il trempe pour l'instant (s'humidifie pour être exacte), bain de 5 heures selon la notice. Une toute autre aventure...qui c'est-il qui va chasser le scolopendre dans ses pots de violettes ? C'est bibi !!!! Quoi que les miens sont de bonnes tailles tout de même...
Je dois pouvoir faire mieux niveau photographie mais les éclairer équivaudrait à les chauffer. Je vais être très prudent ! Ce n'est pas du solide Lasius increvable de jardin ma p'tite dame, c'est du ponera bien primitif et plutôt rare.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Grey 29/04/2009 17:56

Magifique colo de Campos !Je suis sous le charme =)Pour les Ponera, normal que tu fasses difficilement la disticntion entre castes, chaque ouvrière peut à la naissance être reine, ce qui fait que tu as une colo pour ta vie entière pour peu que tu aies des mâles (aptères et pâles, ressemblant à des ouvrières)Une nouvelle aventure ^^Ps : En rousilon c'est le Catalan et pas l'occitan ! Rhooo, je suis à 50 % Catalan ^^

etii 29/04/2009 19:04


QUOI ?
Vous vous laissez gâter par le régionalisme espagnol, c'est une honte !!! Et pourquoi ne pas leur donner la Navarre aussi ;oP Hérétique va...C'est bien la peine d'avoir les pyrénées pour se faire
manger l'Occitanie par des eStrangers (des républicains en plus, contre la très sainte mère Eglise catholique, apostolique et romaine) et ne plus être fidéle aux cathares (petit flash-back, on
oublie les catho, on pleure sur les Parfaits mis au bûcher - virage historique à 180°).
Le catalan, taratata, même pas une langue, tout juste un dialecte dérivé du l'occitan avec des influences du castillan ! (NON, pas les baffes, cela laisse des traces).
N'empêche et délire mise à part (pudding sauce nimportawak), je regrette bien que mon paternel ne m'est jamais appris la langue d'Oc. Il fallait parler FRANCAIS et uniquement le français.

Pour les Ponera...wait 'n' see...ce n'est pas gagné d'avance hein !
Coeurdi@ - Thierry


fourmika 29/04/2009 16:57

As tu du couvain ou pas ?

etii 29/04/2009 17:23


Nope !
Coeurdi@ - Thierry


myrmica 90 29/04/2009 15:53

Tu vas donner quoi a ta colonie comme nourriture , Des mouche et vers de farine ?Mais aussi des Pinkies et des asticots ?Et lmaintenant ta colonie est elle dans le nid et peux tu mettre des photos du nid et de la colonie dans le contenant ? Très belle espéce non ? Merci pour les conseils :

etii 29/04/2009 16:33


Pour la nourriture, je vais tâcher de leur trouver des scolopendres, comme je l'ai écrit (j'en ai généralement sous mes godets). Sinon je testerai des petits insectes vivants. Je ne pense
pas qu'elles consomment bien des trucs morts. Là se situe aussi le challenge.
Pour les photos des Ponera coarctata, il faut attendre demain (le billet est déjà en boite) et pour des photos du nid, on verra après-demain si j'ai le temps.
Coeurdi@ - Thierry


myrmica 90 29/04/2009 13:49

Content de m'etre amélioré je me suis commandé une colonie avec le nid comme toi : merci etii car c'est grace a toi que j'ai connu le monde magnifique des fourmis !wTa colonie est magnifique et en plus je crois avoir vu une reine sur ta premiére photo et toit as tu repérer tes deux reines et comment est livrée la colonie , On dirait sur la photo que la colonie n'est pas dans un tube a essaie mais je peux me tromper alors merci encore et abientot sur myrmecofourmis.

etii 29/04/2009 14:37


Copieur !!
Ouep, normalement sur une des photos on distingue une gyne avec son gros bedon.
Tu feras attention et tu suivras attentivement les instructions:

remplir la réserve d'eau à plein et remplir au fur et à mesure qu'elle diminue, la roche aspirant l'eau

laisser le nid s'humidifier 5 heures

ne pas ouvrir le contenant où sont les fourmis tant que le nid n'est pas prêt

Oui, la colonie n'est pas dans un tube mais dans un contenant au fond duquel il y a du plâtre humide. Ce même contenant est fermé afin de maintenir une hygrométrie élevée. L'hygrométrie avec
la nourriture sont les deux points importants ou le challenge. J'espère que je ne vais pas fourrer...crossed fingers.
Coeurdi@ - Thierry