Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 00:05
Vous reprendez bien un billet thématique (c'est plus facile à suivre): Formica lemani (from UK)
Petit bilan des trois colonies (Olivier ayant eu des soucis avec une gyne attaquée par un champignon, je me suis rapidement enquis de leur santé et Dieu merci, elles vont bien - merci aussi à verb2verbe pour le participe passé de s'enquérir, enquéris ne m'aurait pas forcément traumatisé !!!!).
Colonie n°1: colonie d'origine (la plus populeuse)
http://i84.servimg.com/u/f84/11/84/72/52/th/lemani11.jpg http://i84.servimg.com/u/f84/11/84/72/52/th/lemani10.jpg
17 ouvrières, 2 nymphes nues et une douzaine de cocons. En l'absence de larves (la gyne attend la fin des sorties de cocons pour pondre), elles carburent au miellat artificiel et snobent les insectes. Une petite routine qui tourne bien.
Colonie n°2:   (gyne rescapée d'une bataille)
http://i84.servimg.com/u/f84/11/84/72/52/th/lemani13.jpg http://i84.servimg.com/u/f84/11/84/72/52/th/lemani12.jpg La colonie est moins peuplée: 4 ouvrières seulement mais un bon tas de cocons aussi. Impossible à compter avec précision, c'est un méli-mélo avec des fibres de coton, des grains de sable...seul fait notable, il manque une des pattes avant à la gyne, stigmate d'une bataille, ce qui ne la dérange nullement.
Colonie n°3:   (gyne rescapée d'une bataille)
http://i84.servimg.com/u/f84/11/84/72/52/th/lemani15.jpg http://i84.servimg.com/u/f84/11/84/72/52/th/lemani14.jpg La plus petite des 3 colonies avec "seulement" 3 ouvrières mais des cocons aussi. Il manque un segment à une patte médiane de la gyne: ces batailles en plusieurs temps entre gynes a laissé quelques traces, heureusement sans incidence sur une colonie !!!!
Ces trois colonies sont réservées et feront l'objet de trois dons (sauf désistement). Les cocons voyageant assez mal, ce sont les premiers éléments noyés lorsque de l'eau se répend dans le tube, il va falloir que j'attende bien gentillement la fin des nymphoses, cela évitera un xième départ à ces débuts de colonies; elles se sont déjà pris une pléométrose non prévue au programme, on ne va peut-être pas abusé non plus !
---------------------------------------------
PS: je continue ma lecture de Les Fourmis et Les Plantes (Un exemple de coévolution) de Pierre Jolivet chez Boubée. Pas vraiment une réussite, presque un calvaire:
  • il y a des infos périmées
  • de nombreux paragraphes finissent ainsi, je cite "cette thèse originale reste encore à prouver" ou "cela reste à prouver" ou "...est encore discuté" !!!!! Mais encore ? J'en demande trop ? ;o)
  • des éléments faux, même avec les précautions d'usage qui consiste à rendre à César ce qui lui appartient: "...d'après Nixon, la vieille et pittoresque interprétation que les fourmis se comportent envers les pucerons comme envers du bétails à traire et à parquer est purement subjective et doit être abandonnée": aller expliquer cela aux gynes qui essaiment une cochenille entre les mandibules !! A propos des jardins de fourmis: "...Weber doute que les fourmis apportent délibérément les graines qui germent dans le jardin, mais supposent qu'elles sont semées accidentellement" !!!!
  • des fourmis qui "mordent vicieusement" !!!!!!!!! Surprenant, non ? Il faudrait psychanalyser une fourmi !! lol
Tout l'ouvrage est un peu de cet acabis, avec des inventaires de théories juxtaposées, des inventaires de noms de plantes parfois...ce n'est assurément pas un délice à lire. Pourtant l'ouvrage, certes posthume,  n'est pas très vieux puisqu'il date de 1986, mais il est vrai que les théories et analyses auxquelles l'auteur se réfère sont beaucoup plus anciennes, voir HS, ceci explique cela. Le seul truc de top, ce sont les planches qui agrémentent l'ouvrage (j'adore les dessins botaniques façon XVIIIe siècle) et les photos à la fin du livre.

Partager cet article

Repost0

commentaires