Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 00:05
Formica lusatica: les premières pontes se sont produites le 03/03/09 (de bonne augure ?). Elles ne sont pas très difficiles, du bon pseudo miellat à papa, une table bien garnie avec insectes à gogo, et c'est reparti pour un tour, ou plutôt une saison. Les grappes sont chouchoutées par les ouvrières ! Contrairement à mes autres espèces où c'est finalement la gyne qui décide où elle s'installe et pond ensuite, ici c'est la gyne qui s'est baladée dans le nid et a confié des grappes d'oeufs à des ouvrières installées dans certaines salles pour s'en retourner ailleurs. Sinon, j'ai le plexiglas pourri par des morceaux de semelle absorbante (j'ai un peu la haine), ce n'est vraiment pas top pour l'observation. Par contre la condensation diminue fortement: j'ai enlevé le coton qui remplaçait un des bouchons en silicone du nid par un morceau de fin grillage; l'évaporation est beaucoup plus rapide et cela me va bien ainsi.
Tetramorium caespitum: je continue à les nourrir quasi au biberon !! J'ouvre le tube et leur mets les proies directement dedans. Elles n'ont plus ensuite qu'à fourrager à l'envers, autrement dit à sortir de leur "nid" les débris d'insectes non consommés. Si ce n'est pas royal comme situation ?
Camponotus lateralis: la gyne a une forte physogastrie...prochaine ponte ?? Ou alors elle a abusé de pseudo miellat ou de grillon...en fait et pour tout dire, j'avais observé la même chose sur mon ex gyne Lasius emarginatus (qui coule de douces journées en Bretagne d'ailleurs) à laquelle j'avais fait adopter du couvain  et je me demande si cette suractivité des ovaires n'a pas pour but aussi de bien marquer qui est la maitresse à bord ou si ce n'est pas une manière de se protéger afin de pallier à la non filiation entre la gyne et les ouvrières...ouep, je ne sais pas...
Lasius emarginatus: retour du développement du couvain. Je ne sais pas pourquoi elles ont ainsi marqué un temps d'arrêt...j'ai de nouveau plusieurs salles du nid occupées par des larves nourries comme il se doit et identifiables à leur estomac noir (mouches obligent !). A nouveau (comme pour le retour de la diapause) j'ai des cocons et des nymphes nues. Un autre cycle est entamé !
Temnothorax unifasciatus: j'ai toujours des promeneuses qui font au-delà l'ADF. Je ne sais pas par où elles sortent mais elles y parviennent...si cela leur fait plaisir...je me suis fait une raison, et toujours je les retrouve au sommet du nid au niveau de la grille d'aération qu'elles cherchent à franchir pour retourner au bercaille (est-ce l'odeur coloniale qui les guide en retour ?). Heureusement que je commence à être d'une grande dextérité avec un piceau salvateur pour les remettre dans l'ADF !!! A la prochaine diapause, je leur fournirai une autre aire de fourragement.
That's all folks

Partager cet article

Repost0

commentaires

Necrophile 05/03/2009 20:05

Formica lemani... Tu ne parles pas plutôt de Formica lusatica ?

etii 05/03/2009 22:17


Tu as très raison !!!! Correction faite, heureusement que tu es un lecteur attentif. Merci.
Je suis vraiment fatigué en ce moment...pouhaaaaa....plus que deux jours et je suis en VACANCES...comment xa va me faire du bien !!
Coeurdi@ - Thierry