Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 10:44
Lasius emarginatus: et de 6 drosophiles d'englouties aujourd'hui !! Je recommencerai les grillons plus tard (j'en ai tout de même plein le congélateur !!). J'adore leur technique de chasse qui consiste à immobiliser par les pattes puis à conduire vivante la proie dans la première salle du nid, c'est généralement à cet endroit qu'à lieu la mise à mort ensuite vient le transport de la droso dans l'estomac de la colonie; les salles où sont entreposées les larves. Pour en revenir à leur préférence alimentaire, je me demande si elles n'ont pas un ch'tit programme dans leurs quelques neuronnes; à telle proie correspond telle saison donc telle moment du développement. Je pensais qu'une grosse colonie serait moins intéressante à observer, or il n'en est rien, bien au contraire: il y a plus de comportements intrigants et qui interrogent. Je leur ai également mis un cadavre de Lasius niger, cela les a beaucoup occupé aussi; elles ont "interrogé" la morte à grands renforts de coups d'antennes. Autre élément, dans les salles du fin fond du nid, j'ai toujours des larves en sommeil et ce, depuis la diapause !!! C'est aussi dans les loges du fond du nid que se trouve amassées des tas de fainéantes qui ne font strictement rien: deux salles sont ainsi garnies, cela doit être des réservistes !
  • comment fonctionne l'interrupteur on/off sur ces larves en "sommeil" ?
  • quelle utilité ont-elles ?
Bref, cette colonie n'a pas fini de me passionner et j'adore cette aventure !!!
Camponotus maculatus: elles sont toujours aussi gourdes ! Il suffit de les obsever avec des drosophiles vivantes pour s'en rendre compte. Elles mettent un temps infini pour les attrapper (quand la proie ne finit tout simplement pas par s'échapper - pas bien loin certes, mais si elles volaient, au-revoir la divine provende...). A leur décharge, une partie du couvain étant dans l'ADF (elles n'ont démorderont décidément pas), elles ont deux activités principales ou qui coïncident:
- un danger donc rapatrier les cocons dans le nid
- des proies donc chasser
Elles doivent être comme moi avec un cerveau très mono tâche ! ;oP
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/campon19.jpg
Comme qui dirait qu'elles vont vite être à l'étroit au rythme où elles se développent ! Pour un petit comptage à la louche, elles ne sont pas loin de 200 ouvrières avec 6 major et plus de 100 jolis cocons ! Impressionnant en un an de temps, surtout pour des Camponotus !!
PS: j'en suis à la page 200 du Luc Passera ! Le passage sur les parasites "inquilins" est fascinant !  Puisque le sujet me passionne, je crois que je vais me faire le chapitre 13 "relations intermyrmécéennes" de sa grosse bible parue au Canada...Qu'est-ce qu'il m'a fait rire avec son Tetramorium caespitum alias "fourmis des trottoirs"...je suis toujours friand de ce genre de petits noms (Crematogaster -> pompom girls, Temnothorax -> choupettes etc) et celui-là est adopté !!!
That's all folks

Partager cet article

Repost0

commentaires

Necrophile 23/02/2009 20:32

Si tes Camponotus ne mettaient pas leurs déchets dans le nid aussi... Elles auraient plus de place :pPour les drosophiles, peux-tu me rappeler où tu les as achetées ? Merci !

etii 23/02/2009 21:14


Ouep, elles feront les conchitas elles-mêmes toutes seules comme des grandes hein !
Pour les insectes par correspondance, j'ai adopté: la cigale Bon rapport qualité/prix ! Et
les drosophiles n'arrivent pas toutes sorties...par contre, je ne sais pas combien de temps cela durent, j'en ai une quinzaine par jour pour l'instant.
Coeurdi@ - Thierry