Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 00:05
Alimentation: tout d'abord, je commence à être à cours de proies (le congélateur va bientôt être vide), j'ai donc passé une grosse commande chez un nouveau (pour moi)  fournisseur (commentaire du 6  février 2008) en ligne que m'a indiqué Pascal (merci à lui):
http://www.lacigale-insectes.com A piori, la qualité est au rendez-vous...wait and see...ils peuvent difficilement faire moins bien qu'entomos.
Au menu: 1 000 grillons juvéniles, 4 boites l'asticot, de la mouche (le temps que mes asticots se transforment), des poissons d'argent  (une petit souche, on verra bien ce que cela donne), 100 criquets jeunes. Je n'ai pas pris de drosophiles, mes fourmis n'aiment pas, les dernières que j'ai commandée ont fini à la poubelle. Une petite addition de 70€, un très bon restaurant quoi ;-)
--------------------------------------------------------
Formica lemani: je crois bien (euphémisme) que la polygynie est fnie !!!!!! Je suis inconsolable ;oP Donc pour la petite histoire, hier matin avant d'aller travailler (bien sûr, quand on a pas le temps, il faut qu'il se passe quelque chose), quel effroie de constater que deux gynes se battaient. De vraies chiffonnières de morues cheveleux et tireuses de tignasses. A l'arrache, je les ai séparée, un tube avec un bouchon de coton humide (pas le temps de faire une réserve d'eau). Il restait 3 gynes encore ensemble. Je rentre du boulot l'après-midi et rebelotte, deux gynes, cette fois dans l'ADF qui se battent !!!!!!! J'ai donc fait 3 tubes avec réserve d'eau et HOP, chacune chez soi avec quelques cocons récupérés au passage. Pour faire un petit bilan:
  • un nid d'origine (tube + ADF) avec une gyne + 6 ouvrières + une dizaine de cocons + couvain
  • le reste: 3 gynes dans leur tube respectif avec 4 cocons chacune
Régis m'avait prévenu sur leur curieuse conception de la polygynie, je les avais donc à l'oeil !!!!!! En fait, présentement, elles m'ont fait le coup de la pléométrose, ce qui pour une espèce polygyne est surprenant. Et encore plus marrant, ou ironie du sort, c'est finalement la moins béliqueue, celle qui n'a cherché querelle à aucune qui tire le couvain du feu et récupère la colonie finalement. Pour la petite théorie (je n'énonce aucune vérité - je le répète encore une fois, cela m'évitera les procès d'intention, même si je m'en fous un peu): pour qu'il y ait polygynie il faut un certain nombre d'ouvrières, une polygynie provoquée artificiellement ne fonctionne pas. L'élément de stabilité serait-il les ouvrières ?? Je ne sais pas comment cela fonctionne exactement...
Quant au devenir de ces gynes...je ne sais pas. Je n'ai que deux optiques, chercher à réunifier les colonies ou faire des dons. D'un côté, des réunifications présentent un risque et de l'autre avoir une espèce polygyne avec une seule reine m'emmerde un peu. On verra !
A suivre...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mr Propre 21/02/2009 00:09

Désolé d'avoir eu raison sur les caprices de ces dames ! Mais en tout cas ça reste une expérience très intéréssante sur cette espèce et au moins on est fixé !

etii 21/02/2009 00:45


Ouep, curieux tout de même...une espèce polygyne qui donne dans la pléométrose
Enfin, cela me fera deux dons à faire.