Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 08:10
Bidouille: Ayé, je me souviens maintenant pourquoi je n'avais pas fait le choix overblog pour un blog il y a un an (il en va parfois de la mémoire comme du reste, façon Léo Ferré: "avec le temps, avec le temps tout s'en va", même lui il est parti peuchère). Donc, si l'interface est sympa, le gros point noir demeure l'hébergement des photos. Non seulement c'est un peu plus hardu (complexe à inclure dans un billet - rien de méchant non plus) mais leur moulinette éclate la qualité sans commune mesure. J'ai dû tout reprendre mon billet d'hier :-( Je crois que je vais garder sos-pub juste pour avoir de la vignette avec lien bien nickel chrome, un petit jonglage entre fenêtre ! Je ne m'en suis pas mis pour 60€ de bague macro pour me retrouver avec des photo cacateuse de première, déjà que ce n'est pas l'extase !!!!! Et le correcteur automatique et orthographique hein, il est passé où ??
Et si on en revenait aux fourmis un peu, non ?
------------------------------------------------
Aphaenogaster cockerelli: rien de bien neuf ! Elle est toujours dans son tube réduit en terme de place avec un cache rouge dessus. On verra bien si elle bat le record d'attente pour une ponte (cette chère Messor ebeninus). Il parait qu'il faut être patient avec ces dames, mais là, cela dépasse le simple stade de l'attente langoureuse "tu veux ou tu ne veux pas ?". Cependant, cela ne m'inquiéte pas; avec les deux mouches bien grasse qu'elle s'est enquillé dans le gastre, elle a de la réserve.
Lepisiota bipartita:j'avoue ? J'avais déjà écrit que je n'en attendais rien...le temps me donne raison, malheureusement. Elle a eu de quoi mangé, il est reste quelques stigmates au sein de son tube à essai, mais cela ne l'intéresse pas le moins du monde. Son gastre est toujours aussi minuscule. Lepisiota bi je ne sais pas, mais partita surement un de ces quatres...(soupir).
Messor barbarus: elles se sont jettées sur le jambon de poulet que je leur avais donné (à toutes d'ailleurs). Pourtant j'avais eu la main leste sur ce coup là et elles sont plutôt autaines dès qu'il s'agit d'aliments carnés mais là, surprise, le morceau a vite été recouvert d'ouvrières, ramené dans le nid et mâchouillé, malaxé, mandibulé et consommé. Dans un sens tant mieux. Je n'ai pas du tout envie d'assister à une séance de cannibalisme sur des larves (déjà fait dans le passé) ou un de mes rares major. Oui, je fais de l'anthropomorphisme et un tel acte me répugne...c'est un peu beaucoup énormément dégueux !
:) Ce sera tout ! :)


Partager cet article

Repost0

commentaires