Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 13:59
Camponotus maculatus: Je leur ai donné une grosse chenille verte qui boulotait mes violettes (salo*e !!), pas de chance pour cette dernière, le feuillage de la plupart disparait, caducité hivernale oblige, elle était donc bien visible malgré ma vue peu performante. Je ne sais pas ce que ce genre de chenille donne comme papillon, mais celle-là ne donnera rien. J'en avais déjà donné une à mes Formica (billet du 19 septembre), mais là, si ce fut autant épique, l'accueil est mitigé. D'abord les ouvrières se sont débrouillées comme des manches et j'ai dû escagasser la bestiole, même si elles donnaient des coups de mandibules et déposaient de l'acide formique, ce n'était pas bien méchant. Le plus fun fut le comportement de la gyne, j'ai bien cru un moment qu'elle allait y aller elle-même, elle était à l'entrée du nid (surement en défense) avec une posture agressive (mandibules ouvertes). Beaucoup d'autres gynes se seraient contentées de fuir au plus profond du nid. Au final, la chenille est morte dans l'ADC depuis 12h et y est toujours. Assez étrange ces Camponotes, comme si elles s'étaient uniquement intéressées à la chenille pour le danger qu'elle pouvait représenter et non comme une proie...il n'y a bien que le pseudo-miellat auquel elles ne savent pas résister.
Sinon, toujours 17 ouvrières, 25 cocons (avec des tailles variables - prochain major ?), des larves et des oeufs. Bref, tout va bien et elles sont à 22°C, parfois un peu moins.
Partager cet article
Repost0

commentaires