Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 11:58
Vous prendrez bien un billet sur la Lasius emarginatus attitude, non ? Tout d'abord l'abreuvoir à pseudo-miellat qui sert de récupérateur à saloperies en tout genre (en fait, celles qui étaient dans l'un des trois dépotoirs internes qu'elles sont en train de vider - il n'y en a désormais plus que deux). Elles me facilitent grandement la tâche: je n'ai plus qu'à enlever ce dernier, le nettoyer et mettre du pseudo-miellat frais (ce que je fais 2 fois par jour de toute manière).

Vient ensuite, toujours dans la même veine "ordre et méthode", la position rang d'oignons sur les parois des salles. Une version de "comment gagner de la place" dans le nid en rangeant les ouvrières à un endroit où elles ne dérangeront pas l'organisation interne de la colonie ? Elles auraient des placards, qu'elles les utiliseraient sans aucun doute.


Pour finir (là je n'ai pas fais de photo - je vous fais grâce de mes horreurs visuelles dans ma grande mansuétude), elles s'acharnent un peu sur les 2 bouchons en silicone du nid alors qu'elles sont encore loin d'être à l'étroit.
-------------------------------------
En conlusion: (de comptoir, je précise)
Il n'y a pas vraiment d'organisation précise ou d'intelligence collective. Il y a les faits: la colonie grandit mais ne manque pas encore de place et des actions:
- élimination des dépotoirs internes
- mise au garage des ouvrières "inutiles"
- recherche d'espace
Mais comme elles s'entr'aident ou aident (il y aurait beaucoup à dire sur le mot aider qui est surement inapproprié) leurs soeurs, cela donne cette impression de coordination ou de convergence d'action. Elles sont plus moutons de Panurge qu'unies dans l'action ou dans un but à atteindre.

Partager cet article

Repost0

commentaires