Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 11:52
Généralités:
Cette fiche pourra vous aider si vous élevez des Formica (serviformica).
La fourmi des bois ou la fourmi rousse, telle qu'on la nomme de ses petits noms vernaculaires est un genre majoritairement polygyne, présent sur l'ensemble de territoire européen (principalement dans les zones nordiques), qui peut construire des colonies avec plusieurs nids reliés entre eux sur plusieurs hectares: viewtopic.php?f=16&t=461 .
Selon les espèces (attention donc), la fondation peut être:
  • dépendante: une gyne ne pourra pas fonder une colonie, après l'essaimage, les reines retournent au nid ou y sont ramenées par des ouvrières.
  • indépendante: la gyne seule s'occupera de fonder une nouvelle colonie.
Formica est une fourmi de grande taille (jusqu'à 1 cm pour les ouvrières), vive et très active, et le développement de son couvain est tout aussi rapide: un mois (selon les températures) suffit pour passer de l'œuf à l'imago. Elle est donnée pour être la plus évoluée des fourmis de part son organisation sociale et son comportement (des morceaux de résine de pin ramenés au sein du nid sont utilisés pour leurs vertus bactéricides et fongicides). Les Formica alpines jouent un rôle fondamental dans leur écosystème (les forêts où elles vivent), détruisant les nuisibles en surnombre (préférence alimentaire: elle aura en effet tendance à sélectionner les insectes faciles à trouver, donc ceux qui pullulent, régulant ainsi la prédation sur certains végétaux).
Plusieurs ouvrages lui sont consacrées dont:
  • Fourmis des Bois (du parc jurassien vaudois) de Daniel Cherix, Anne Freitag, Arnaud Maeder aux éditions Rossolis. (surement le plus complet)
  • Les Fourmis des bois de Bruno Corbara, aux éditions de la Reinette. (incontestablement le plus facile d'accès mais le moins intéressant)
ATTENTION: Certaines Formica vivent dans des parcs où toute récolte animale ou végétale y est interdite. Le genre est suffisamment répandu sur tout le territoire national pour ne pas effectuer de récolte de gynes lors d'essaimages dans ces zones protégées.
Nourriture:
Aucune difficulté particulière, le genre est parfaitement omnivore. Dans leur milieu naturel les Formica entretiennent des colonies de pucerons dont elles exploitent le miellat. Il faudra donc leur donner du lait mielié tous les jours. Les insectes de grande taille ne leur présentent aucune difficulté. Des morceaux de fruits ou des graines (fraiches et avec élaïosome) seront également appréciés.
Températures:
Ce genre est sensible aux variations de températures, il est inutile de les chauffer, voir déconseillé de le faire. Les températures, y compris à l'intérieur d'un logement varient naturellement en fonction du jour ou de la nuit, et de la saison. Inutile de les éclairer: une lumière artificiel sur les loges contenant le couvain les stresserait. Pour ce qui est de la diapause (l'hivernage), elle serait indispensable pour respecter leur cycle de reproduction principalement. Formica résiste très bien aux basses températures mais l'intérieur du nid les en protège aussi: quelques mois, correspondant à l'hiver, à moins de 10° feront l'affaire.
Comportement:
De part leur vivacité, les Formica réagissent très vite et violemment aux vibrations ou à une lumière vive. Elles peuvent faire montre d'une grande agressivité, n'hésitant pas à mordre et déposer de l'acide formique ou à le projeter, selon l'espèce. En cas de dérangement, on peut les observer dans une de leur tactique préférée, la dispersion: gynes et couvain transporté par les ouvrières partent dans plusieurs directions parfois opposées. Surement une conséquence du vol de cocons pratiqué par leur ennemi héréditaire, Formica sanguinea. Le calme revenu, le rassemblement sera organisé assez rapidement et les gynes ramenées (voir trainées) au nid par des ouvrières.
Partager cet article
Repost0

commentaires