Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 11:27
Lasius niger: ma colonie décolle enfin. Elles sont mainenant une centaine et j'ai désormais toujours une ouvrières ou deux dans l'ADC, ce qui facilite grandement le nourrissage: en quantité et en régularité. Dès que je mets du pseudo-miellat, les autres en sont avertis, dès que je leur donne un insecte, il est ramené au nid (je fais des rimes !). Elles adorent les micro-gillons... faut dire aussi que le nombre de larves est conséquent et qu'il faut bien leur donner leur ration de protéines. Je suis content d'être sorti de la galère du début: on a beau dire, Lasius est une espèce facile mais ce n'est pas pour autant que cela se fait tout seul et qu'il n'y a pas des échecs.
Colonie Lasius emarginatus: les petites saloupiotes !! J'ai souvent des évasions tout de même. L'huile de paraffine est efficace mais réagit à la chaleur et est, à mon goût, plutôt instable en cas de fortes températures (en gros, elle s'agglomère en grosse gouttes). Et que font les évadées ? Et bien certaines n'ont rien trouvé de mieux que d'aller dans la réserve d'eau pour y creuser la mousse oasis qui s'y trouve (il y a des coups de mandibules qui se perdent - les baffes, je vais avoir du mal). Non pas qu'elles aient décidé de me faire ch***, mais surement avec l'intention avouable de retourner au nid. Elles ont l'odorat très fin; la loge royale est tout contre la réserve d'eau.
Gyne Lasius emarginatus: mémère couve :-) J'adore la regarder la tête posée sur son petit tas blanchâtre. On ne me fera pas croire qu'il y a de l'amour là dessous ;oP

Partager cet article

Repost0

commentaires