Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 10:18
En faisant un peu de jardinage sur mon balcon (alias forêt vierge pour les intimes) j'ai trouvé un pince-oreille (ou perce-oreille selon la région ou Forficula auricularia en latin): benedictus m'écriais-je, un peu de vivant plein de bonnes vitamines (cela changera des mouches congelées) pour mes Lasius emarginatus: mes autres colo, hormis peut-être mes Formica ne sont pas assez populeuses pour ce genre de proie de choix !!! Je croyais l'avoir bien sonné et bien non, il a repris de la pince de la bête (dont il se sert fort bien quand il est chevauché) une fois dans l'ADC et comme je n'avais pas envie d'avoir de l'anti-évasion de contact de partout j'ai cherché à lui écrasser la tête (beurk), donc coups sur la surface du nid, donc panique à bord. Intéressant la façon dont les ouvrières de la loge royale se serrent jusqu'à l'étouffement contre la gyne et les oeufs: elles se dressent comme un seul homme ;oP Pour le reste, quelques cocons et larves de déplacés mais sans grand mouvement et pince-oreille neutralisé prêt à être consommé.
A noter quand même le peu de succès de l'ouvrière qui a trouvé la bonne viande sur pattes et qui en a informé ses soeurs. Tout le monde avait réceptionné le message (petit saut du corps) mais cela ne semblait pas trop les intéresser. Oui, je sais, elles sont trop grasses et il en faut beaucoup pour exiter leur appétit.
Petit rajout en continuant mon jardinage: un scolopendre (j'en ai plein sous mes pots) escagassé avant. Elles adorent; un vrai festin :-)

Partager cet article

Repost0

commentaires