Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 11:49
Lasius emarginatus:
Le train train quoditien. A noter tout de même une baisse de la température dans l'appart' (21° C) à cause de la baisse du chauffage collectif et du froid extérieur revenu. Du coup, elles ne sortent plus trop dans l'ADC mais pioche dans la loge réserve qu'elles se sont aménagé et qui diminuerait presque à vue d'oeil. Pour les pucerons, elles ne se sont pas trop fatiguées: tuage en régle à coup de mandibules, puis aglomérés, ils furent donnés tel quel aux larves.
Pour un comptage à vue de nez:
- 25 ouvrières
- 13 cocons
- 3 nymphes nues
- des larves à gogo (une trentaine)
- une énorme grappe d'oeufs aussi imposante que la gyne en volume.
Themnothorax unifasciatus:
Des peureuses et des fines bouches. Assez amusant de les observer détâcher des petits morceaux de nourriture qu'elles raménent au nid. Rien à voir avec le comportement téméraire des Lasius qui, sures d'elles, raménent un insecte à l'intérieur de la loge royale pour le consommer tout frais. Bref, elle sont aussi délicates de part leur bel apparat que de part leur attitude: de la fine joaillerie ! Pour un comptage, au regard de leur nombre, une centaine, j'ai abondonné ;o) Sinon, elles piochent allégrement dans le demi criquet, les paillettes pour poisson, les granulés "spécial fourmis" et les fruits (pomme hier, fraise aujourd'hui). A noter 2 ouvrières mortes qui ont été déposées au fin fond de l'ADC.
Messor barbarus:
J'ai découvert une nymphe colorée, qui tire sur le marron, au milieu du couvain ! Quel joie !!!!! Les autres nymphes n'ont que les yeux noires mais cela s'annonce plutôt bien :-)
Lasius niger:
Mort de la gyne ! Je ne comprends pas: j'ai observé, comme pour ma reine solenopsis, qu'elle se tortillait le gastre dans tous les sens. Les 11 ouvrières se portent bien et le couvain aussi. J'ai commandé une autre colonie et me tâte pour la meilleure façon de faire une "fusion". La méthode eau sucrée ne me branche pas de trop...je pense plutôt m'inspirer de ce qui se passe dans la nature avec la "pléométrose et pillage du couvain" sans la pléométrose. En tous les cas, enlever le cadavre de la gyne dans le tube ne fût pas une mince affaire: même morte, elle est adulée. A suivre donc...
Lasius flavus:
J'ai dû décoller une ouvrière, au coton tige s'il vous plait, d'un agglomérat de condensation et de nourriture, plus de peur que de mal. Franchement, plus la taille des fourmis est réduite, plus l'élevage en tube est compliqué. Vivement que je les installe dans un nid.
Camponotus:
RAS. J'ai une larve devenue assez imposante en taille (on dirait un asticot) et j'ai quelques oeufs (3 ou 4). L'ouvrière n'a jamais aussi bien portée son nom, je l'ai surprise dans l'ADC en pleine ballade. Par contre la gyne est d'une fainéantise, hallucinant.
Messor ebeninus:
J'ai une gyne qui consomme une graine, surement par la faim alléchée. Assez amusant de l'observer "machouiller" le contenu d'une graine. Toujours pas de ponte, je pense que c'est dû à la température insuffisament élevée. J'ai deux optiques:
- soit je chauffe
- soit j'attends la belle saison
Je n'ai pas encore choisi. Par contre, j'attends toujours ma documentation sur ebeninus auprès de Metapress, depuis le 15 janvier, cela commence à faire. J'espère que je ne vais pas m'asseoir sur mes $38.
http://i44.servimg.com/u/f44/11/84/72/52/th/messor10.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires